Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 mai 2019 4 23 /05 /mai /2019 10:46

Cela devient de plus en plus rare mais, si l'on est très attentionné, on peut encore découvrir au bord des anciennes routes ou dans les bourgs, quelques anciennes bornes Michelin en forme de champignon ou quelques plaques collées sur les façades de maisons... En voici quelques unes !.

LES ANCIENS PANNEAUX ET BORNES MICHELIN, LES PLAQUES DE COCHERS...
LES ANCIENS PANNEAUX ET BORNES MICHELIN, LES PLAQUES DE COCHERS...

Pour ceux qui sont trop jeunes, avant les côtes d'Armor, le département se nommait Côtes du Nord. C'est à l'initiative et à la persévérance du Président Boulbain que le département a changé de nom.
Nota : un projet relatif au changement du nom du département des Côtes-du-Nord en Côtes-d'Armor a reçu le 20 avril 1962 un avis favorable du Conseil Général. Mais ce n'est qu'en 1990 (décret 90-201 du 27 février 1990) que le département des Côtes-du-Nord prend officiellement le nom de Côtes-d'Armor.

LES ANCIENS PANNEAUX ET BORNES MICHELIN, LES PLAQUES DE COCHERS...
LES ANCIENS PANNEAUX ET BORNES MICHELIN, LES PLAQUES DE COCHERS...
LES ANCIENS PANNEAUX ET BORNES MICHELIN, LES PLAQUES DE COCHERS...
LES ANCIENS PANNEAUX ET BORNES MICHELIN, LES PLAQUES DE COCHERS...
LES ANCIENS PANNEAUX ET BORNES MICHELIN, LES PLAQUES DE COCHERS...
LES ANCIENS PANNEAUX ET BORNES MICHELIN, LES PLAQUES DE COCHERS...
LES ANCIENS PANNEAUX ET BORNES MICHELIN, LES PLAQUES DE COCHERS...
LES ANCIENS PANNEAUX ET BORNES MICHELIN, LES PLAQUES DE COCHERS...

C'est une borne sauvée, posée à même le sol devant l'écomusée de Lizio (56). Elle ne pouvait être que très proche du musée, vu les distances indiquées: Josselin 5 Kms et Le Roc St André 9.

LES ANCIENS PANNEAUX ET BORNES MICHELIN, LES PLAQUES DE COCHERS...

Ancêtres des bornes kilométriques, elles s'appellent plaques de cochers. Facilement identifiables, elles ont traversé des siècles d'histoire dans le  département de l'Orne et de mémoire peut-être également dans l'Eure...

LES ANCIENS PANNEAUX ET BORNES MICHELIN, LES PLAQUES DE COCHERS...

Facilement visibles puisqu’elles sont peintes en bleu et leur écriture est en blanc, elles ont traversé des siècles d’histoire, sans crier gare. Elles, ce sont bien sûr les plaques de cocher. Rouillées, elles sont les ancêtres des bornes kilométriques et de notre signalisation actuelle.

Placées sur les façades des maisons ou à la croisée de 4 chemins, à des endroits stratégiques, certaines ont plus d’un siècle, ces plaques témoignent aujourd'hui de notre passé...

  L’origine de ses panneaux indicateurs remonte, selon les recherches, à 1835. Et ce jusqu’en 1930.

Construites en fonte, en zinc ou encore avec de la lave à Volvic, elles étaient utilisées par les cochers, à l’entrée et à la sortie des villages et en hauteur pour être vues, afin d’éviter aux voyageurs de s’égarer et d’épargner des kilomètres inutiles aux chevaux.

LES ANCIENS PANNEAUX ET BORNES MICHELIN, LES PLAQUES DE COCHERS...
LES ANCIENS PANNEAUX ET BORNES MICHELIN, LES PLAQUES DE COCHERS...
LES ANCIENS PANNEAUX ET BORNES MICHELIN, LES PLAQUES DE COCHERS...
LES ANCIENS PANNEAUX ET BORNES MICHELIN, LES PLAQUES DE COCHERS...

Les bornes de la voie de la Liberté... Ci-dessus celle de Lamballe.

LES ANCIENS PANNEAUX ET BORNES MICHELIN, LES PLAQUES DE COCHERS...

Borne de la voie de la Liberté, Km 0 à Sainte Mère Eglise dans la Manche.

LES ANCIENS PANNEAUX ET BORNES MICHELIN, LES PLAQUES DE COCHERS...
LES ANCIENS PANNEAUX ET BORNES MICHELIN, LES PLAQUES DE COCHERS...

Le 25 août 1946, La commune de Saint-Symphorien recevait la première borne de la Voie de la Liberté qui relie Saint-Mère-Eglise à Bastogne. Le Maire de Saint-Symphorien, Guy de la VASSELAIS était à l’initiative de ce projet.

Partager cet article

Repost0

commentaires